Fils et aiguilles·Fringues et custos

Ze jean de grossesse

Bonjour vous ! Que toutes celles qui ont trouvé en magasin le pantalon de grossesse parfait à moins de 150 euros lèvent la main…

Et bien ce n’est pas mon cas ! Car quand je suis enceinte, je grossis du ventre. Et juste, principalement, du ventre. Imaginez une montgolfière : dessinez lui un nombril explosé par la tension qu’il subit à chaque seconde… oui oui, celui qui est prêt à vous péter à la gueule sauf qu’un nombril ça ne pète pas. Alors oui c’est impressionnant. On m’a même demandé lors de ma première grossesse si j’attendais des jumeaux… ça fait toujours plaisir ^^ Sachant que je fais, en temps normal, un gentil 36 un peu tendu au niveau du petit bourrelet du ventre un peu détendu d’une première grossesse.

Le problème est : lorsque je met un pantalon de grossesse, celui-ci est adapté à une femme qui grossit AUSSI des hanches, des fesses, des cuisses et de toute autre partie du corps pouvant grossir. Les pantalons de début de grossesse sont impec mais finissent par ne plus être adaptés à mon gros ventre et tombent, et les pantalons-Obélix sont à peu près adaptés au niveau du ventre mais je flotte au niveau du jambon.

Alors je met des robes, de grossesse bien sûr, et je passe à l’action pour les pantalons : j’ai cousu mon premier pantalon de grossesse ! Enfin cousu… bricolé.

Comment qu’on fait ?

  • On enfile un jean normal dans lequel on est bien à tous les niveaux sauf le ventre qui dépend, qui dépasse
  • On prend une craie tailleur ou un vieux bout de savon et on marque le bas du gros ventre (sous la fermeture éclair) sur le jean
  • On enlève le jean et on trace un arrondi : on part d’une hanche sous la ceinture du pantalon d’un côté, on passe par la marque qu’on a faite sous le ventre sous la fermeture éclair et on va jusqu’à l’autre hanche de l’autre côté du pantalon
  • On découd la ceinture du pantalon et on coupe le long du trait qu’on a dessiné en gardant un centimètre pour la couture quand même (moi j’ai oublié, ça marche quand même)
  • On prend un t-shirt (avec minimum 5% d’élasthanne dedans) qui était assez ajusté avant la grossesse quand même
  • On trace en bas du top le même arrondi que celui découpé dans le pantalon pour faire l’autre partie du puzzle
  • On coupe en gardant 1 cm pour la couture, le dos est coupé droit d’un côté à l’autre
  • On coud le t-shirt ainsi découpé et le jean, j’ai fait un point triple zig-zag avec ma machine à coudre de la mort qui tue
  • On vérifie en mettant le pantalon, et on finit en découpant le haut du t-shirt (ça sert à rien de garder les bretelles du débardeur) et en faisant un pitit ourlet en point élastique.

Ce jean me va comme un gant 🙂

Et à la fin il reste ça du t-shirt et du jean, on peut peut-être faire un truc sympa avec ?

dscn0229

Dessin et peinture·Fils et aiguilles

Dessins, photos, new máquina de coser !

Petite production ces semaines ! Ahah bah oui mais je profite de ma fille donc je dessine et peins avec elle et je suis très contente de lui donner le goût des loisirs créatifs. Et le plus réjouissant c’est qu’elle adore ça ^^ pâte à mo’ler, cayons, feuille, peintu’…

Et puis un peu de couture aussi, j’ai craqué pour une nouvelle machine, la Brother FS40 et cette machine est…. fiouuuuuu ! Elle est fiouuuuu waou par rapport à ma première machine, et elle est silencieuse ! Je peux l’utiliser pendant la sieste ! Et elle coud toute seule ! Elle fait sa petite cannette, comme ça, sans rien demander à personne… L’aiguille descend, remonte en appuyant sur un bouton. Elle fait sa petite boutonnière tac tac c’est commencé-c’est fini ! En fait vous savez quoi ? C’est une machine de fainéante ! Mais bon si vous voulez savoir, je l’ai achetée sur le site d’Auchan et c’est là qu’elle est la moins chère : 179 euros sans frais de port ! Et ouai ! Il faut que je finisse ce que je suis entrain de coudre pour vous montrer… Malheureusement la fin de ma séance de couture a fini par un crac car l’aiguille a rencontré une épingle et ça a pas été l’amour fou… L’aiguille ne s’en est pas sortie indemne, les rencontres parfois ça chamboule…

Un peu de tricot aussi, une petite brassière en fil tout doux pour mon fils, c’est en cours pour utiliser un peu de mon stock de laines… les deux demi-devants et le dos tricotés d’un seul tenant (j’expérimente).


Une nouveauté, tout de même, c’est une série de photos que j’ai prise. Les fils à dentelle de Belle-Maman qui m’ont inspirée tellement les couleurs sont belles… malheureusement je n’ai pas un bel appareil et l’éclairage n’était pas fameux… je manque de maîtrise en la matière !

dscn0158.jpg

Et puis, pour finir quelques dessins dans le piti carnet !

Enfant·Fils et aiguilles

Brassière intemporelle pour petit chou

Ça y est j’ai basculé dans le côté obscur de la couture… et j’aime ça…

L’an dernier pour mon anniversaire j’ai eu deux livres : Intemporels pour bébés Tome 1 et Intemporels pour enfants d’Astrid Le Provost. Je les ai feuilletés et rangés. Et, de temps en temps, je les re-feuilletais.

Et régulièrement je consulte des jolis blogs de couture : Alice BaliceEt puis la neige elle est trop molleLes passe-temps de CoccylineLes lubies de LouiseC’est Maman la féeCousu DoduFélicie à Paris et d’autres… et je stocke des astuces sur mon Pinterest clic ! Je découvre comment on fait telle ou telle chose, je m’imprègne… Et je sors ma machine à coudre de temps en temps : un ourlet de rideau, un Petit sac à dos, des tests, histoire de savoir la régler. Bah oui parce qu’une machine c’est bien, mais il faut apprendre à la connaitre : je me suis bien battue avec elle au début avec les tensions de fils et les aiguilles non appropriées au tissu cousu… j’ai même cru l’avoir cassée plusieurs fois, ma machine  mécanique toute simple achetée sur un site de VP.


Et il y a deux semaines pendant la sieste de la chouquette, j’ai détaché une planche de patrons et j’en ai recopié un sur papier de soie ! Waou la dingue ! Et j’ai trouvé un tissu, je l’ai découpé et tout. J’ai suivi les explications de la brassière à col carré petit à petit, pas à pas et ça allait tout seul !

6a282j

J’ai quand même dû aller pêcher quelques informations pour la parementure ICI, c’est très bien expliqué !!! Malheureusement ce blog n’est plus alimenté. Et voilà, j’ai pondu ma première cousette pour bébé qui ressemble à quelque chose de bien et de mettable !

Brassière col carré

Bien sûr ce n’est pas encore parfait, mais je me rend compte de la clé de la réussite de la couture en autodidacte :

  • avoir les bons outils
  • apprendre le fonctionnement d’une machine à coudre et apprendre à connaitre la sienne : un petit lien bien pratique
  • s’installer confortablement et se faire de la place
  • bien appliquer et effectuer toutes les étapes dans le bon ordre, même celles qui, à-priori ne servent pas à grand chose (un peu comme l’échantillon en tricot :p) : laver et repasser le tissu, cranter, épingler, bâtir, repasser les revers et ourlets au fer, … au final on gagne du temps à être rigoureux

Et puis d’autres trucs à moi :

  • récolter des trucs et astuces, notamment sur Pinterest
  • noter dans un carnet-couture les liens, les astuces, les idées
  • ranger son matériel au même endroit ou avoir un coin-couture à soi : j’ai le mien dans la troisième chambre, avec un bureau à moi et tout mais je n’aime pas être seule pendant que ma petite famille est au salon… donc je ne l’utilise jamais et je couds sur la table à manger !
Dessin et peinture

Un tableau & un dessin par jour #8

Il fait beau, le soleil brille et les jours rallongent, ça nous fait du bien ! Ok il fait froid mais bon… un collant sous le pantalon et un gros pull et c’est parti ! En mode bibendum quoi !

Et moi ça me donne envie de dessiner ! Donc voilà le dernier arrivage ! Le petit carnet d’abord… très nature ! Et la reproduction d’un dessin d’Anita Jeram qui est une illustratrice de livres pour enfants que j’ai découvert sur Pinterest (comme tant d’autres choses) et dont voici le site. Ces illustrations sont fraîches avec souvent un brin d’humour 🙂

Et je suis retournée sur le blog d’Alisa Burke qui est toujours une telle source d’inspiration ! Ça  faisait un bout de temps que je n’y étais pas allée, j’aime avoir plus d’un nouvel article à me mettre sous la dent… J’ai adoré beaucoup de jolies créations et je ne me suis pas lassée de ses photos. Une série en particulier à retenu mon attention : ses floral pumpkins et toute la poésie qu’elles dégagent.

Ça m’a donné l’envie de peindre, ce que j’ai fait hier soir. Du coup la soirée est passée en quatrième vitesse et ça m’a fait ma séance de relaxation intense ! Non pas que j’ai besoin de faire passer le temps le plus vite possible, loiinnn de là, je manque même de temps. Savez-vous à ce propos qu’une journée sur Vénus dure 116 jours et 18 heures Terriennes ? Bref…

img_20170119_230313

Enfant·Fils et aiguilles

Le petit pull à franges

Ce petit pull à franges est tiré du catalogue Phildar Enfants printemps été n° 131 et il me plait beaucoup. Je ne sais pas pourquoi j’avais en stock du Phil matelot (10 pelotes tout de même) et j’ai trouvé ce petit modèle pour l’utiliser. Ce n’est pas un modèle que j’aurais choisi de prime abord, mais finalement il rend très bien ! J’ai hésité à mettre les franges et, tout compte fait, ça finalise le pull, mais je n’ai pas ajouté l’inscription « girl » comme sur le modèle car je n’aime pas trop quand c’est écrit quelque chose sur les fringues…

J’ai tricoté du 4 ans, ce qui m’a pris presque 7 pelotes. J’ai encore de quoi faire un petit snood pour la chouquette je pense. C’est la première fois que je faisais des manches droites et donc le montage en grafting.  C’est très agréable,  comme une couture invisible ! J’avoue que j’adore faire les coutures invisibles, ça me détend ! Le fait de tirer le fil et de voir le résultat impeccable j’adore ! 

Dessin et peinture

Un dessin par jour #7

img_20170112_161127_534

Tout d’abord Bonne et Heureuse Année 2017 !

Que cette année soit belle, emplie de bons moments avec les êtres aimés et que chaque projet aboutisse pourvu qu’il soit beau !

Commençons cette nouvelle année par du dessin dans mon petit carnet… oh non je ne fais pas un dessin par jour, mais je dessine tout de même et c’est le principal ! Et si je faisais le point sur ce que m’a apporté ce petit carnet, c’est :

  • beaucoup de détente et de vagabondage d’esprit,
  • beaucoup de confiance en moi car j’ai découvert que j’étais capable de dessiner un peu de tout, même si ce n’est pas parfait,
  • de l’amélioration, je vois bien que mon œil à changé et que mon trait est plus sûr, notamment grâce aux dessins au stylo directement.

Cette expérience est donc très positive et j’en suis très heureuse ! Cela ne prend pas beaucoup de temps mais c’est suffisant. Voici les dernières pages de mon carnet…