Blabla·Dessin et peinture·Enfant·Fils et aiguilles

Un lutin, deux dessins et quelques verts…

Je viens de finir un petit doudou pour mon Loulou !

On le croise souvent ce modèle sur Internet, et il est tellement mignon et facile à réaliser que ça aurait été dommage de s’en passer ! Pratique pour finir les pelotes entamées ! Petit à petit je vais venir à bout de mon stock de laine, je le jure ! Je mets le lien vers le patron que j’ai utilisé .

J’ai ajouté un petit carré de jersey en laine toute douce… ma fille en a un sur son doudou et elle adore ce carré toudoux, je pense que bébé aimera son carré toudoux aussi !

DSCN0280

Et puis, il y a du dessin (si peu en ce moment). Un vieux téléphone trouvé sur Pinterest d’abord. Et puis du croquis ! Chlouwy nous a fait découvrir le site Quickposes récemment, trèèès pratique pour apprendre à croquer vite fait des attitudes et poses superbes et parfois assez compliquées ! Il s’agit ici d’améliorer son œil, sa main, sa compréhension de ce que l’on voit. C’est très agréable comme exercice ! Bon, quand vous avez une Chouquette qui a décidé de faire 30 bêtises à la seconde ça complique l’exercice mais ça…

Et puis, vu que le soleil brille, que les oiseaux chantent, et que le jardin reprend vie, des petits aperçus printaniers just for you… Mon orchidée qui a refait une tige, des boutons et une fleur (qui a dit que je n’avais pas la main verte…), des bébé plantes trop mimis et une composition florale magnifique !

Et enfin, juste parce que c’est trop top de faire un peu attention à la nature et d’écouter, juste écouter le jardin : un lien pour savoir reconnaître le chant des oiseaux du jardin.

Enfant·Fils et aiguilles

Pull à torsade Aviso

Il était une fois 7 pelotes de laine Aviso achetées pour tricoter un gilet zippé à manches raglan : celui-ci.

Le gilet presque fini, il manqua alors une pelote pour tricoter l’empiècement, ce qui était bien embêtant. En plus il était mal fichu. Le gilet fut donc dé-tricoté dans son intégralité après avoir été décousu. Quelle ne fut pas ma peine de détruire toutes ces heures de passées sur le petit gilet. Car il n’était effectivement pas très grand ce cardigan : tout juste du 4 ans !

Impossible de se relancer dans le même modèle sans pleurer sur chaque maille démontée, en souvenir de celles, par millier, détricotées…

Il fallut donc trouver un autre petit modèle en Aviso tricoter… Sur le site de Phildar, un petit pull Irlandais m’a faite chavirer ! Le voici, ce modèle bien chaud, que la Poupette pourra porter à l’automne-hiver prochain ! Pour sa première rentrée des classes même ! Et ouai !

Dessin et peinture·Enfant·Fils et aiguilles

La petite brassière et la carte de naissance

Enfin j’ai fini la petite brassière pour le petit truc que j’ai dans le ventre ! Toute douce et légère, cette brassière sera parfaite pour les prochaines saisons, et en plus cela vide un peu mon stock de laines ! Je ne suis toujours pas très douée pour mettre en valeur mes travaux en photo mais c’est comme ça, ça viendra peut-être avec la jolie lumière du soleil qui refait surface en ce moment, et que c’est agréable !

 

Petite précision : je me suis offerte une pince à pressions Kam et c’est fantastique ! J’ai tout de même ajouté un bout de tissu sur l’envers du gilet pour renforcer l’attache et ne pas abîmer le tricot car les pressions sont assez fortes, en ouvrant un peu brutalement le bouton le tricot fait un peu la gueule. Mais avec un petit tissu cela sollicite moins la laine. Ces petits boutons finissent parfaitement le travail et sont très faciles à poser !

Le patron de cette brassière est disponible gratuitement sur le site de Phildar, ou alors ici P_18010.

Et puis je m’amuse à écrire ! J’ai découvert ça sur Pinterest, des petites phrases dessinées, jouer avec les typos, les formes, les tailles. C’est très utile pour se détendre et ça rend presque toujours bien ! Voici une petite carte pour joindre au colis de naissance d’un petit bébé (que je n’ai toujours pas envoyé :s)…

Fils et aiguilles·Fringues et custos

Ze jean de grossesse

Bonjour vous ! Que toutes celles qui ont trouvé en magasin le pantalon de grossesse parfait à moins de 150 euros lèvent la main…

Et bien ce n’est pas mon cas ! Car quand je suis enceinte, je grossis du ventre. Et juste, principalement, du ventre. Imaginez une montgolfière : dessinez lui un nombril explosé par la tension qu’il subit à chaque seconde… oui oui, celui qui est prêt à vous péter à la gueule sauf qu’un nombril ça ne pète pas. Alors oui c’est impressionnant. On m’a même demandé lors de ma première grossesse si j’attendais des jumeaux… ça fait toujours plaisir ^^ Sachant que je fais, en temps normal, un gentil 36 un peu tendu au niveau du petit bourrelet du ventre un peu détendu d’une première grossesse.

Le problème est : lorsque je met un pantalon de grossesse, celui-ci est adapté à une femme qui grossit AUSSI des hanches, des fesses, des cuisses et de toute autre partie du corps pouvant grossir. Les pantalons de début de grossesse sont impec mais finissent par ne plus être adaptés à mon gros ventre et tombent, et les pantalons-Obélix sont à peu près adaptés au niveau du ventre mais je flotte au niveau du jambon.

Alors je met des robes, de grossesse bien sûr, et je passe à l’action pour les pantalons : j’ai cousu mon premier pantalon de grossesse ! Enfin cousu… bricolé.

Comment qu’on fait ?

  • On enfile un jean normal dans lequel on est bien à tous les niveaux sauf le ventre qui dépend, qui dépasse
  • On prend une craie tailleur ou un vieux bout de savon et on marque le bas du gros ventre (sous la fermeture éclair) sur le jean
  • On enlève le jean et on trace un arrondi : on part d’une hanche sous la ceinture du pantalon d’un côté, on passe par la marque qu’on a faite sous le ventre sous la fermeture éclair et on va jusqu’à l’autre hanche de l’autre côté du pantalon
  • On découd la ceinture du pantalon et on coupe le long du trait qu’on a dessiné en gardant un centimètre pour la couture quand même (moi j’ai oublié, ça marche quand même)
  • On prend un t-shirt (avec minimum 5% d’élasthanne dedans) qui était assez ajusté avant la grossesse quand même
  • On trace en bas du top le même arrondi que celui découpé dans le pantalon pour faire l’autre partie du puzzle
  • On coupe en gardant 1 cm pour la couture, le dos est coupé droit d’un côté à l’autre
  • On coud le t-shirt ainsi découpé et le jean, j’ai fait un point triple zig-zag avec ma machine à coudre de la mort qui tue
  • On vérifie en mettant le pantalon, et on finit en découpant le haut du t-shirt (ça sert à rien de garder les bretelles du débardeur) et en faisant un pitit ourlet en point élastique.

Ce jean me va comme un gant 🙂

Et à la fin il reste ça du t-shirt et du jean, on peut peut-être faire un truc sympa avec ?

dscn0229

Dessin et peinture·Fils et aiguilles

Dessins, photos, new máquina de coser !

Petite production ces semaines ! Ahah bah oui mais je profite de ma fille donc je dessine et peins avec elle et je suis très contente de lui donner le goût des loisirs créatifs. Et le plus réjouissant c’est qu’elle adore ça ^^ pâte à mo’ler, cayons, feuille, peintu’…

Et puis un peu de couture aussi, j’ai craqué pour une nouvelle machine, la Brother FS40 et cette machine est…. fiouuuuuu ! Elle est fiouuuuu waou par rapport à ma première machine, et elle est silencieuse ! Je peux l’utiliser pendant la sieste ! Et elle coud toute seule ! Elle fait sa petite cannette, comme ça, sans rien demander à personne… L’aiguille descend, remonte en appuyant sur un bouton. Elle fait sa petite boutonnière tac tac c’est commencé-c’est fini ! En fait vous savez quoi ? C’est une machine de fainéante ! Mais bon si vous voulez savoir, je l’ai achetée sur le site d’Auchan et c’est là qu’elle est la moins chère : 179 euros sans frais de port ! Et ouai ! Il faut que je finisse ce que je suis entrain de coudre pour vous montrer… Malheureusement la fin de ma séance de couture a fini par un crac car l’aiguille a rencontré une épingle et ça a pas été l’amour fou… L’aiguille ne s’en est pas sortie indemne, les rencontres parfois ça chamboule…

Un peu de tricot aussi, une petite brassière en fil tout doux pour mon fils, c’est en cours pour utiliser un peu de mon stock de laines… les deux demi-devants et le dos tricotés d’un seul tenant (j’expérimente).

Une nouveauté, tout de même, c’est une série de photos que j’ai prise. Les fils à dentelle de Belle-Maman qui m’ont inspirée tellement les couleurs sont belles… malheureusement je n’ai pas un bel appareil et l’éclairage n’était pas fameux… je manque de maîtrise en la matière !

dscn0158.jpg

Et puis, pour finir quelques dessins dans le piti carnet !

Enfant·Fils et aiguilles

Brassière intemporelle pour petit chou

Ça y est j’ai basculé dans le côté obscur de la couture… et j’aime ça…

L’an dernier pour mon anniversaire j’ai eu deux livres : Intemporels pour bébés Tome 1 et Intemporels pour enfants d’Astrid Le Provost. Je les ai feuilletés et rangés. Et, de temps en temps, je les re-feuilletais.

Et régulièrement je consulte des jolis blogs de couture : Alice BaliceEt puis la neige elle est trop molleLes passe-temps de CoccylineLes lubies de LouiseC’est Maman la féeCousu DoduFélicie à Paris et d’autres… et je stocke des astuces sur mon Pinterest clic ! Je découvre comment on fait telle ou telle chose, je m’imprègne… Et je sors ma machine à coudre de temps en temps : un ourlet de rideau, un Petit sac à dos, des tests, histoire de savoir la régler. Bah oui parce qu’une machine c’est bien, mais il faut apprendre à la connaitre : je me suis bien battue avec elle au début avec les tensions de fils et les aiguilles non appropriées au tissu cousu… j’ai même cru l’avoir cassée plusieurs fois, ma machine  mécanique toute simple achetée sur un site de VP.


Et il y a deux semaines pendant la sieste de la chouquette, j’ai détaché une planche de patrons et j’en ai recopié un sur papier de soie ! Waou la dingue ! Et j’ai trouvé un tissu, je l’ai découpé et tout. J’ai suivi les explications de la brassière à col carré petit à petit, pas à pas et ça allait tout seul !

6a282j

J’ai quand même dû aller pêcher quelques informations pour la parementure ICI, c’est très bien expliqué !!! Malheureusement ce blog n’est plus alimenté. Et voilà, j’ai pondu ma première cousette pour bébé qui ressemble à quelque chose de bien et de mettable !

Brassière col carré

Bien sûr ce n’est pas encore parfait, mais je me rend compte de la clé de la réussite de la couture en autodidacte :

  • avoir les bons outils
  • apprendre le fonctionnement d’une machine à coudre et apprendre à connaitre la sienne : un petit lien bien pratique
  • s’installer confortablement et se faire de la place
  • bien appliquer et effectuer toutes les étapes dans le bon ordre, même celles qui, à-priori ne servent pas à grand chose (un peu comme l’échantillon en tricot :p) : laver et repasser le tissu, cranter, épingler, bâtir, repasser les revers et ourlets au fer, … au final on gagne du temps à être rigoureux

Et puis d’autres trucs à moi :

  • récolter des trucs et astuces, notamment sur Pinterest
  • noter dans un carnet-couture les liens, les astuces, les idées
  • ranger son matériel au même endroit ou avoir un coin-couture à soi : j’ai le mien dans la troisième chambre, avec un bureau à moi et tout mais je n’aime pas être seule pendant que ma petite famille est au salon… donc je ne l’utilise jamais et je couds sur la table à manger !